MoyositeAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Sarabande de Wyrd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jeoseung-Saja

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 29
Localisation : Sur les planches baby !
Classe : Barde Pandawa
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: La Sarabande de Wyrd   Sam 14 Juin 2008 - 21:26

Jeoseung-Saja s'avança solenellement sur la grande et majestueuse estrade surplombant la foule du château d'Amakna. Seul, face à tous, il restait immobile, fier, et concentré. Son visage était impassible, et aucune goutte de sueur ne venait perler sur son front poilu, non, Jeoseung était aussi stoïque qu'un craqueleur qui écoute une histoire pour enfants le soir de Nowel.

C'est alors que, d'un geste vif, comme s'il l'avait répété durant bien des heures, il sorti des tréfonds de ses amples vêtements un bambou vidé, reluisant et sculpté, qu'il brandit théâtralement devant son museau. La foule hurla, hystérique. Jeoseung devait rester simple et placide, aucune émotion ne devait transparaitre de son corps entier addûlé par les masses. Son regard s'éclaira, lui, beau, grand, ténébreux, était illuminé des quatre coins de la terre par quelques rayons divins. Tel un demi-dieu envoyé sur les terres par le protecteur Raval lui-même, il émanait une bonté et une chaleur qui faisait plier les foules.

Ressentant avec un bonheur incomparable les effluves de la foule l'idolâtrant, il vit les hommes et les femmes devant lui s'agenouiller en signe d'imploration, exténués, abattus par tant de prestance, tant de beauté inégalée. C'est alors que, devant la stupéfaction générale, le long bras musclé du Pandawa retira lentement du réceptacle en bambou un grand et magnifique parchemin. Celui-ci semblait briller de milles feux sous la chaleur auréolée qui émanait du visage quasi-divin de son porteur.
Soudain, un silence de mort s'abattit sur le peuple, le Pandawa venait de prendre son souffle, le monde entier l'écoutait de ses deux oreilles. Jeoseung-Saja, de sa plus belle et caverneuse voix, tint à peu près ce langage:

"Moi, Jeoseung-Saja..." Soudain, un bruit sourd se fit entendre, suivit d'un autre, BAM !. "Aïïïïïïïïïïïïïïïïïïïeuh !" S'écria le Pandawa, étalé comme un bouftou sacrifé sur le sol, le visage recouvert d'une boue poisseuse et malodorante.
"Dégage le clodo, on veut voir le spectacle !" S'écria un Feca, non loin d'ici.
"Ouais, on s'en fiche de qui t'es, non seulement il fait une chaleur de dingue, mais en plus faut que des immigrés nous bassinent en faisant la manche" Déconcerté, Saja ne savait plus où donner de la tête. Effaré par la chute violente de son règne, il se releva, et s'adressa à la foule "Mais, vous ne comprenez pas...je suis un artiste !
-Dégage !
-Vas t'en de là manant !
-Vagabond !"
C'est accueilli d'autres mottes de terres, dont certaines étaient soupçonnées par le panda de ne pas être que de la terre, vu l'odeur, que Saja se retrouva à continuer son discours. Mais préféra, au bout de quelques secondes, s'arrêter, et regarder au tour de lui.

Il n'avait même pas remarqué le spectacle qui se déroulait derrière lui, c'était une représentation de Théât'Raval. Soudain, le choc parvint à son cerveau. Cette foule amassée devant cette estrade n'était pas pour lui, mais pour eux. Piqué au plus profond de son égo, Jeoseung-Saja se retira lentement, sous les huées et les coups de mottes/crottes qui fusaient de partout, jusqu'à ce qu'une d'entre elle atteigne le visage d'un Iop de très haut cercle, et qu'il commence à attaquer tout le monde.
Atteré par une telle nouvelle, Jeoseung se retrouva presque instantanément dans une taverne non loin, le regard amusé des grands comme des petits lui tailladait le ventre comme si un Ecaflip s'amusait à le torturer. C'était bien plus qu'il pouvait le supporter, lui, artiste, écrivain, poète, musicien, aurait-il un jour son heure de gloire, comme ces si aimés représentants de la troupe de Raval qu'il admirait tant ? Non, il était condamné à être le bouc émissaire de la foule, celui qui fait rire rien qu'en étant vu.

Pourtant, alors que tout espoir était perdu, il reçu la visite impromptue de sa chère et tendre Okalypso qui, après lui avoir demandé expressément de la suivre dans un endroit plus sain qu'une taverne.
"Il ne faut pas te laisser abattre !" Dit-elle "Depuis que nous avons mis Wyrd de côté, nous nous embourbons, il nous faut réagir".
Soudain, une idée, une idée que Saja n'avait pas eue avant jaillit au plus profond de son être.
"Je sais peut-être comment nous pourrions récolter de l'argent pour vivre mon amour !
-Et comment ? Demanda t'elle, interloquée.
-En faisant des spectacles !
-Mais Théât'Raval fait déjà des représentations.
-Pas ce genre de spectacles ma chère, ce seront des pièces satyriques, où nous parodiront les autres habitants d'Amakna !"

C'est ainsi que, au fil de discussions et de débat, Jeoseung et Okalypso mirent au point le projet de créer une compagnie de lettrés, une troupe spécialisée dans la critique satyrique et la parodie, exclusivement pour le rire.

C'est ainsi que fût créee:




.:: Présentation de la Sarabande ::.

La troupe de la Sarabande de Wyrd est une compagnie restreinte d'hommes et de femmes d'Amakna qui ont décidés de vouer leur temps libre à la parodie satyrique de notre monde. En d'autres termes, et au contraire d'organisations comme Théât'Raval, notre principal objectif sera de nous renseigner sur les personnages et les évènements importants du monde de Raval, et de les retranscrire, humoristiquement parlant, durant de petits spectacles plus ou moins réguliers.

La Sarabande de Wyrd est en fait une alternative au projet de guilde "Wyrd" de troubadours et de poètes, qui s'est finalement changé en une troupe plus concrète.

.:: Les règles de la Sarabande ::.

Les règles de la troupe sont très simples:

1) Les spectacles ne seront jamais longs.

2) Les sujets abordés seront souvent polémiques, mais ne prendront jamais parti.

3) Aucune attaque personnelle ne sera tolérée dans les spectacles.

4) Chaque personne se reconnaissant ne devra pas se sentir exclue ou détestée du reste, tout le monde sera sur un pied d'égalité.

5) Chaque spectacle abordera un sujet et des personnages nouveaux (bien qu'il est important d'aborder d'anciens personnages).

6) Personne n'est autorisé à jouer son propre rôle (règle d'or).

7) Les spectacles de la Sarabande ne seront jamais le terrain d'acharnements ou de satyres à répétition.

8) Les Comédiens assument et sont responsables des improvisations qu'ils feront sur scène en dehors du texte initial.


.:: Comment nous rejoindre ? ::.

La Sarabande est dans l'obligation d'accepter toutes personnes de races, classes, cercles, alignements différents. Toutefois, il est des règles d'introduction qui ne pourront jamais être contournées.
Par exemple, il est interdit à toutes personnes possédant un clan (Anges, Démons, Mercenaires, Flibustiers, Lapithes et autres...) de défendre sa propre congrégation durant les représentations.

Chaque adoption d'un nouveau membre s'effectuera après que celui-ci se soit présenté à la troupe en racontant son histoire, et surtout, après qu'il ai été jugé capable après une rencontre entre les deux gourous (Okalypso et moi-même) et d'autres membres.

Les demandes d'adoption ne se feront Qu'uniquement dans le théâtre (Forum) qui n'est actuellement pas encore ouvert.


(Les membres de la Sarabande peuvent se démarquer des autres aventuriers en arborant fièrement leur coiffe rituelle, sournoisement détournée du célèbre Bonnet Toual de la tradition Feca.

Pour toute question relative à la Sarabande, veuillez les poser ici même)

Que le dieu Pyhèr Segorpsed, grand Souverain des Artistes et Comiques, nous protège et nous fasse rire à jamais !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Sarabande de Wyrd
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» WIP - Seamus (du jeu "Malifaux", édité par Wyrd games
» figurines Mantic et Wyrd Miniatures
» [Wyrd Miniatures][Malifaux]
» Malifaux
» Inspi Chaos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moyocoya :: Tavernier, une bière! :: Les belles histoires-
Sauter vers: