MoyositeAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le dragoeuf était en noir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ifhan
Crâ-chat
avatar

Nombre de messages : 371
Age : 40
Localisation : Blop blop !
Classe : Ecaflip
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Le dragoeuf était en noir...   Mer 13 Sep 2006 - 19:04

Prologue :

Par une orageuse soirée, Legis, malgré ses nombreux rhumatismes, gravissait quatre à quatre les marches du grand escalier du Temple de Moyocoya. Dans le grand hall, à peine éclairé par quelques torches, il s'engagea dans l’allée longeant la gauche de la colonnade et accéléra son pas, frôlant les vieilles pierres du mur. Après quelques minutes à cette allure, il s’arrêta net devant un bas-relief, tout aussi ancien que les autres. Il représentait Tonotiuh, le Dieu du Soleil. Legis se pencha et effleura rapidement un endroit très précis de la sculpture.

Dehors, l’orage redoublait de plus belle et le tonnerre couvrit de manière fort appropriée le grondement sourd qui accompagna le coulissement des vieilles pierres. Legis s’engouffra dans le petit escalier qui venait d’apparaître. Il attendit que le passage se ferme derrière lui, laissa ses yeux s’accoutumer à la pénombre et entama sa longue descente, aidé en cela par la faible lueur de quelques pierres vertes incrustées dans la paroi.
A mesure que les marches se succédaient les unes aux autres, le temps sembla suspendre son vol. Enfin, une lumière chaude apparut en contrebas et Legis, ahanant, ralentit enfin le pas avant d’entrer dans la salle s’ouvrant devant lui.

Un brasero flamboyait au centre de la pièce. Autour de lui une dizaine d’adeptes de Moyocoya conversaient joyeusement, le plus souvent une chopine de bière à la main, assis sur les grands bancs de pierre du Temple, adossés à un mur ou se chauffant aux flammes du brasero. Certains, allongés sur des lits de fortune recouverts d'étoffes de wabbits ronflaient bruyamment.

Reprenant son souffle, Legis s’avança au centre de la petite assemblée. Il toussa, cracha, s’éclaircit la voix et prit finalement la parole, alors que, entretemps le bruit des conservations s'était arrêté et que tous prêtaient l'oreille :
« Mes amis, je requiers votre aide… »

Il leur exposa ensuite son idée, but de sa visite au Temple : il avait eu vent, lors d’un voyage dans les contrées au sud d’Amakna, de l’existence d’un artefact puissant et des ingrédients, pour la plupart fort rares, nécessaire à sa fabrication. Désormais avide de le posséder, il ne pouvait cependant se mesurer seul aux créatures qui constituaient la clé de cet artefact : les terrifiants dragoeufs…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legis
Porté revenu ?
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 32
Localisation : Montagne des craqueleurs
Classe : Cra/Enu
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Le dragoeuf était en noir...   Jeu 14 Sep 2006 - 2:06

Bravo ifhan! et merci ^^ (c'est gentil d'écrire à la place de ceux qui n'en sont pas capables - je parle de moi là roll )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifhan
Crâ-chat
avatar

Nombre de messages : 371
Age : 40
Localisation : Blop blop !
Classe : Ecaflip
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Le dragoeuf était en noir...   Jeu 14 Sep 2006 - 15:04

[HRP]Merci Legis ^^, j'espère que tu ne regretteras pas d'essuyer les plâtres pour ma première tentative en la matière ![/HRP]

Chapitre premier :

Le coeur joyeux et l'arc en bandoulière, Ifhan se dirigeait vers le lieu de rendez-vous fixé par Legis, chef de l'expédition devant pénétrer le territoire des dragoeufs.
Arrivant à l'heure prévue à la Porte des Dragoeufs, il avisa un Enutrof ronflant bruyamment au pied d'un olivier, c'était Legis...
Prenant grand soin de ne pas le réveiller, il s'adossa à l'arbre et entreprit de machouiller une brindille d'herbe pour passer le temps. Quelques minutes plus tard, arrivèrent un à un les autres membres de l'équipe...

Tout d'abord débarquèrent Korgan, le tailleur le plus "hype" du moment, et Youffie, la valeureuse Iopette au verbe agile. Ils étaient flanqués de leur progéniture, le jeune Yougan, à la réputation de garnement déjà bien établie, malgré sa vocation médicale. Arriva ensuite Ecoloufe, la grande et belle Sadidette, l'une des plus redoutables guerrières de Moyocoya. Comme à l'habitude, elle s'était parée de ses plus beaux atours.

« Quelle frimeuse, celle-là ! » murmura un peu trop fort Youffie en grinçant des dents...




Sur cette photo du regroupement en cours, Ifhan s'est malencontreusement placé devant ses petits camarades... C'est malin, tiens !


Et enfin apparut Mala, charmante et courageuse infirmière, qui allait démontrer toute sa valeur lors de cette chasse particulièrement dangereuse. Trashkette, l'Ecaflipette, devait les rejoindre plus tard.

Après quelques tapes dans le dos, congratulations et autres trocs...
« N'oublie pas de me rendre la monnaie sur mes plumes de piou et mes griffes de kwak, j'te connais, toi ! »
...la joyeuse troupe se mit en marche en direction du pont qui menait à la fameuse presqu'île.

D'animée et détendue, l'ambiance se fit plus sérieuse à mesure qu'ils traversaient l'édifice, jetant à peine un regard aux étals, pourtant généreusement fournis des marchands ambulants qui s'étaient installés là.
A la suite de Korgan, les chasseurs se mirent en file indienne et progressèrent silencieusement, à la recherche d'une proie qui ne leur réserverait pas de mauvaise surprise...

Soudain, Korgan, tel un setter irlandais (animal étrange, peu usité en Amakna, mais redoutable pour traquer le gibier), se figea, les narines frémissantes, humant l'air.



Une petite illustration de l'animal en question... Ce spécimen, d'après mes sources, répond au doux prénom de Rex.


Il pointa un doigt péremptoire en direction d'un petit groupe de dragoeufs que personne n'avait encore repéré... A cette distance, les bestioles paraissaient inoffensives, presques sympathiques. Elles fôlatraient dans les herbes hautes sans se douter que, dans quelques instants, une horde d'aventuriers sans pitié allaient troubler leur innocente quiétude. Les aventuriers en question se préparaient en effet de pied en cap, qui dégainant son épée (Youffie, maladroite, comme souvent, manqua de décapiter son propre fils...), son arc (Korgan qui du revers de la manche astiqua un dernière fois son arc à poulies sciées). Mala et Yougan agitaient leurs baguettes dans tous les sens tandis qu'Eco, d'un geste souple du poignet, faisait tournoyer son bâton, émettant un sifflement inquiétant. Legis fit craquer ses cervicales puis, consciensieussment chacune de ses articulations, alors qu'Ifhan se frottait déjà les yeux.

Enfin, à la suite de Korgan, ils s'élancèrent tous au pas de charge sur de naïfs dragoeufs n'ayant toujours pas flairés le danger... Passé le premier effet de suprise, les monstres organisèrent leur défense avec ce qui ressemblait fort à l'assurance des vieux briscards... Ils étaient trois, et chacun d'entre eux invoqua deux petites créatures, élégamment surnommées "crottes de nez" par ceux qui en avaient déjà croisées. Après un bref débat sur la tactique à adopter, les Moyocoyens devinrent cette redoutable machine à tuer qui terrorise Amakna (quoi, j'exagère le côté dramatique ?) : Legis s'était prudemment posté un peu à l'écart ; Youffie et Eco se ruaient au corps-à-corps, désireuses d'en découdre au plus vite ; Korgan s'employait à immobiliser les coquilles explosives, soutenu par Yougan et Mala alors qu'Ifhan s'évertuait lui à tuer, je dis bien tuer - ce détail aura son importance plus tard dans ce récit -, ces mêmes coquilles explosives, plus résistantes qu'elles n'en avaient l'air. Rapidement le combat tourna au désavantage des dragoeufs qui, au fil des minutes, rendaient les coups de plus en plus difficilement avant de finalement succomber devant le fer et le feu déployés par notre impitoyable groupe de chasseur.

« Victoire ! Montjoie ! Saint-Denis ! [NdI : strictement aucun rapport avec le stade du même nom] », hurla Legis que tout le monde avait oublié dans l'ardeur du combat.

Mais, en inspectant les carcasses fumantes des monstres (les archers ayant abusés de leurs flèches enflammées sur le final...), tout le monde déchanta peu à peu : les dragoeufs ne laissaient pas grand chose derrière eux...

« Et bien , ça n'en valait pas vraiment la peine ! », maugréa Eco avant de se recoiffer.
« Hum, hum », soupira Legis « rien de grave, il suffit juste de mieux étudier nos cibles avant de les attaquer. Ceux que nous devons traquer en priorité sont les dragoeufs de Saphire, les noirs et les dorés... »

Alors que notre petit groupe se remettait doucement de ces (quelques) émotions à coup de potions de soins et de pains, Legis se redessa brusquement et mit en quête d'un nouveau gibier...


Dernière édition par le Jeu 14 Sep 2006 - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
superbobob
Oh, et puis merde, hein !
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Le dragoeuf était en noir...   Jeu 14 Sep 2006 - 19:09

Han, voyez !?!
Yougan c'est une peste !
Y a pas que moi qui le dit !
Han !

*prend ses pillules*

La suite ! La suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ecoloufe
Bourreau / Trésorière / Salope
avatar

Nombre de messages : 441
Age : 33
Localisation : perdu dans ses comptes (çay tray mal)
Classe : sadi/sacri/iop/xel
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: Le dragoeuf était en noir...   Jeu 14 Sep 2006 - 19:30

Aaaahhh Mon Cher Ifhan c'est tellement agréable de lire nos exploits, genre on est des héros, des légende, des killer....^^

Continue s'il te plaît de nous divertir ainsi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youffie
Fantôme de Iopette
avatar

Nombre de messages : 1798
Localisation : à Astrub...
Classe : Iopette !
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: Le dragoeuf était en noir...   Jeu 14 Sep 2006 - 20:01

*fait la queue comme tout le monde et attend patiemment que la suite paraisse*
Mon fils, c'est pas une peste, c'est un garnement qu'il a dit. NON C'EST PAS PAREIL!! Il est juste un peu turbulent, c'est l'âge, débordant d'énergie. Faites des enfants vous aussi, un peu, qu'on rigole!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mobidicmobidic.blogspot.com/
Ifhan
Crâ-chat
avatar

Nombre de messages : 371
Age : 40
Localisation : Blop blop !
Classe : Ecaflip
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Le dragoeuf était en noir...   Jeu 21 Sep 2006 - 13:12

Interlude :

Ifhan observa Legis s'éloigner puis il sortit son banjo, régla quelques cordes, éclaircit sa voix et entonna une de ses chansons favorites :

« Elle descendait de la montagne
Sur un chariot chargé de paille
Sur un chariot chargé de foin
La fille du coupeur de lin
La fille du coupeur de lin »

Pendant ce temps, Yougan s'était paisiblement endormi sur les genoux de sa môman. Mala et Eco jouait à une variante amaknienne du jeu nommé en d'autres contrées le « pouilloux massacreur" et Korgan répetait comme une litanie : « 18 poils de Kitsou Nakwa, 8 poils de Pandikaze, 6 poils de Pandule, 5 étoffes de Kanigrou, 4 poils de Soryo Firefoux, 1 étoffe de Fantôme Pandikaze... », en se balançant d'avant en arrière, inlassablement...

Trashkette arriva sur ces entrefaites :

« Ben, il est où le vieux ? »

Ifhan arrêta de chanter :

« Il est parti en quête de gibier il y a déjà quelques temps : il ne devrait plus tarder »

Au même moment, Legis émergea d'un bosquet, le sourire aux lèvres.

« Suivez-moi, je nous ai débusqué un groupe aux p'tits oignons ! Du tout cuit ! »

Ils se levèrent donc, et ils marchèrent, longtemps, longtemps...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifhan
Crâ-chat
avatar

Nombre de messages : 371
Age : 40
Localisation : Blop blop !
Classe : Ecaflip
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Le dragoeuf était en noir...   Jeu 21 Sep 2006 - 15:32

Chapitre deuxième :

Ils arrivèrent finalement en vue de trois dragoeufs, un Saphire, un noir et un doré, exactement ceux qui excitaient tant la convoitise de Legis. Ils se prélassaient à l'ombre d'un arbre, dans un petit hameau isolé.


Les gentils...

Les habitants, vraisemblablement terrorisés (pas très pratique des machins comme ça dans la rue quand il s'agit d'aller faire ses courses !) se terraient, cloîtrés dans leurs maisons. Entrouvrant leurs volets, ils jetèrent des regards curieux vers ces aventuriers qui s'engageaient dans la rue principale. Ils étaient partagés entre l'espoir d'être définitivement débarrassés de leurs encombrants invités et un mélange de crainte et de pitié à l'égard de ces jeunes gens qui allaient risquer leur vie pour eux. Par pur désintéressement et amour de leur prochain (on comprendra ici que, de par leur vision angélique d'Amakna, ces pauvres bougres n'avaient que peu de chances de survie dans cet univers impitoyable...).


...et les méchants !


Menée par Ecoloufe, Trashkette et Youffie (redoutable trio de drôles de dames, au passage...), notre joyeuse bande s'avançait donc, avec l'assurance de ceux qui sont sûrs de leur force, vers un combat qui s'annonçait sanglant. Les dragoeufs, cette fois-ci pas nés de la dernière pluie, réagirent promptement en arrosant l'avant-garde de coquilles explosives, ralentissant ainsi leur progression et frustrant leurs envies de corps-à-corps immédiat.


Ambiance western dans la rue du village !


Les chasseurs s'organisèrent donc pour contrer cette nouvelle menace, Yougan en soutien du trio de tête, Korgan tentant d'immobiliser les coquilles, Legis et Mala en soutien et prêt à intervenir en cas de coup dur et Ifhan, peu au fait de la tactique de son collègue crâ tentant de nouveau de tuer ces mêmes coquilles...


La flèche glacée prouve son efficacité


Malgré quelques désagrément passagers, l'affaire paraîssait bien engagée et, un à un, les Moyocoyens se frayaient un passage au travers du champs de mine constitué par les coquilles, de plus en plus prêts à savater l'imprudent dragoeuf doré qui s'était aventuré un peu trop loin de ses bases.


Mala joue collectif


Trompé par ce faux rythme, Ifhan somnolait, paisiblement appuyé sur son arc...


Sus à l'ennemi!


« Kaboooooooom...»
Explosion, bruit assourdi, poussière qui brûle la gorge et pique les yeux...
Chaos, pleurs, fumée...

Ifhan se réveille brusquement, projeté contre le mur du bâtiment tout proche par le souffle de l'explosion. Il gémit de douleur à l'impact, tombe à genoux, à la fois désorienté et paniqué...

« Mais que se passe t-il, bon sang ! », pense-t'il alors que la fumée commence à se dissiper...

Il se rend compte alors du bourdonnement dans ses oreilles : il entend les sons autour de lui come s'ils lui parvenaient de très loin. La poussière et la fumée mêlées disparaissent alors presque totalement, révélant un paysage d'apocalypse. Au centre du champ de bataille, un large cratère. Ifhan comprend qu'une des coquilles s'est fait sauter...

Comme un coup de poing dans le ventre... Il distingue alors les corps de ceux restés à terre, nombreux, trop nombreux : Eco, Trashkette, Yougan, Legis qui venait d'entamer une rapide progression vers le coeur de l'action.

Youffie, qui avait dépassé cette zone, est miraculeusement indemne, elle sanglote en regardant le petit Yougan qu'elle ne peut rejoindre dans l'immédiat, encerclée par les dragoeufs. Ifhan jete un oeil dans la direction de Korgan, qui s'est également relevé, la machoire serrée et les jointures de ses mains serrées et blanchies par la rage. Mala est là également, protégée du souffle par un arbre. Pendant quelques longues secondes, les regards des rescapés se croisent et se recroisent. Leurs amis sont là bas, étendus au sol aux alentours du cratère, hors de combat. A cette distance, ils ne peuvent connaître la gravité de leur blessures ni même savoir s'ils sont encore en vie. Ils n'en ont ont de toute façon pas le temps : le danger est toujours là et la situation critique, chacun d'entre eux l'a compris. Ils se redessent tous d'un même mouvement, les armes en mains et un désir de vengeance dans le coeur. Il faut faire vite et ne pas commettre d'autre erreur, car celle-ci serait fatale.

Mala réagit la première : elle se dirige vers Youffie, isolée en plein milieu des dragoeufs, pour lui apporter de l'aide et la soigner le cas échéant.

Korgan reprend son travail de sape sur les coquilles restantes, épaulé cette fois par Ifhan qui est rongé par la culpabilité du fait de son insouciance passée. Immobolisant leurs adversaires, ils avancent vers les dragoeufs pour régler le problème une bonne fois pour toute.

Pendant ce temps, Youffie, l'épée à la main, ne ménage pas sa peine. Elle frappe sans relâche de taille et d'estoc, tout en veillant à maintenir sa garde. Ses efforts sont récompensés : le dragoeuf doré, déjà affaibli lors de la première partie du combat s'effondre bientôt dans la poussière... Youffie se retourne, vive comme une panthère, pour se retrouver nez à nez avec les deux survivants.

Serrant les dents, elle bondit, sabre au clair, sur le plus proche qui du geste souple de la queue la projete dans les airs. Youffie retombe lourdement, à quelques mètres de là et grimace sous le choc, craignant de s'être brisée une côte. Elle se relève néanmoins, toujours aussi déterminée. Mala s'est faufilée vers elle rapidement et d'un geste de sa baguette lui procure un réconfort des plus bienvenus à ce moment.


Après ce coup du sort, il faut réagir !


Korgan a réussi à dépasser le premier rideau des coquilles et court en direction de Mala et Youffie alors que l'affrontement se déplace subitement des abords des habitations vers les arbres proches. Les dragoeufs ont compris que l'avantage dont ils avaient provisoirement bénéficié est en passe de s'évaporer, ils tentent donc de maintenir la cassure dans le groupe tout en essayant de mettre à terre Youffie qui est leur principal souci. Mais c'est compter Mala qui virevolte aux abords immédiats de l'arène relève Youffie, la protège, la soigne, profite d'un moment d'inattention d'un dragoeuf pour lui porter un vilain coup et distraire ainsi son attention. Elle est sans arrêt au bord de la rupture et sait que la moindre hésitation lui serait fatale, ainsi qu'au groupe mais elle ne se pose pas de question et combat sans relâche !

Bientôt, un deuxième dragoeuf s'effondre, on ne sait pas trop lequel dans la chaleur de la bataille mais nos amis savent que l'issue du combat sera en leur faveur et que la fin est proche. Il faut faire vite, chaque seconde compte ! Ifhan toujours occupé à bloquer les coquilles depuis que Korgan est passé, se rend soudain compte qu'il ne pourra prendre le même chemin et modifie son approche pour tenter de bloquer le dernier dragoeuf, qui s'avère être le noir...

Korgan a eu la même idée et tous deux approchent par la gauche du dragoeuf en l'arrosant copieusement de flèches. Celui-ci, affaibli, sent que sa dernière heure est arrivée. Il se retourne... et trouve face à lui Mala et Youffie, prêtes à porter le coup fatal. Epée et baguette se lèvent... et la bête, dans un dernier râle, s'abat avec fracas au sol. Epuisées par ce terrible affrontement, les deux jeunes femmes lâchent leurs armes et tombent à genoux, poussant un long soupir. Korgan et Ifhan arrivent à leurs côtés pour constater que la bête est bien morte. Puis, lentement, presqu'à contrecoeur, tous se retournent en direction du cratère de l'explosion.

Ils commencent à courir d'un même mouvement vers leurs amis tombés, pétris d'effroi à la pensée de ce qu'ils pourraient découvrir.

Mais, dans les quelques mètres les séparant du cratère, ils aperçoivent Eco, puis Trashkette, se redresser puis tenter de s'asseoir à grand peine. Youffie se précipite vers Yougan qui ouvre à grand peine les yeux : il est choqué mais ne semble pas gravement blessé. Enfin, Ifhan tente de relever Legis, avant de s'apercevoir que le vieil Enutrof ronfle tranquillement. Un seau d'eau froide versé sur la tête plus tard, il bondit sur ses pieds en criant :

« Quoi ? Quoi ? Qu'y a t'il ? Retenez-moi ou je fais un malheur ! »

Soulagé par cette heureuse conclusion tous éclatent de rire alors que Legis prend la mesure de la situation.

« Et bien les p'tits gars, on a eu chaud, cette fois ! On mérite bien un p'tit remontant ! », fait-il, joignant le geste à la parole et sortant une petite fiole remplie d'un liquide indéterminé dont il s'empresse d'avaler une bonne lampée avant de partir d'une impressionante quinte de toux. Les autres constatent avec amusement qu'il ne leur en propose pas, ce qui n'est pas forcément une mauvaise chose...

« Bon, je crois que j'en ai assez fait pour aujourd'hui... », murmure Ifhan, avant de commencer à rassembler ses affaires.

« Pas nous ! », disent d'une seule voix revancharde Thraskette et Eco, vexées d'avoir été surprises par l'explosion.

« Repartons en chasse, alors ! », lance Korgan, en frottant les cheveux de son fiston.

« Mais il est passé où Legis ? », demande Mala en le cherchant du regard.

« Ici, ici, mes amis », fait celui-ci en brandissant fièrement les coquilles d'oeufs glanées sur leur chasse du jour.

« Moi, je ferais bien un p'tit somme avant de continuer, pas vous ? »

The End


Dernière édition par le Jeu 21 Sep 2006 - 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youffie
Fantôme de Iopette
avatar

Nombre de messages : 1798
Localisation : à Astrub...
Classe : Iopette !
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: Le dragoeuf était en noir...   Jeu 21 Sep 2006 - 15:54

*se lève et applaudit*
génial!! Very Happy
C'est la fin ou il y a d'autres chapitres?
C'est quand qu'on retourne dans des combats suicidaires comme ça? Qu'Ifhan puisse raconter nos aventures comme il le fait! J'adore!!
*jette des pétales de rose démoniaque sur Ifhan* je pourrais bien te nommer Barde Officiel de Sa Majesté, si ça continue...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mobidicmobidic.blogspot.com/
Ifhan
Crâ-chat
avatar

Nombre de messages : 371
Age : 40
Localisation : Blop blop !
Classe : Ecaflip
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Le dragoeuf était en noir...   Jeu 21 Sep 2006 - 16:18

Merci, merci -^^- *salue bien bas en rougissant*
Il n'y a pas d'autres chapitres, désolé. J'avais oublié de préciser "The End", ne sachant ce qui s'est passé après étant donné que je suis zallé me coucher... ^^'
Si quelqu'un souhaite raconter les péripéties suivantes, il ou elle est le bienvenue ! Very Happy

PS : et bravo pour la nouvelle bannière au fait, j'avais pas vu (je vais aller m'en faire un wallpaper, tiens !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trashket
Invité



MessageSujet: Re: Le dragoeuf était en noir...   Jeu 21 Sep 2006 - 16:28

Rhaaaa non ! Pas CE combat là ! stro la honte ..


Surtout que j'ai été beaucoup plus performante pour les suivants et que je ne me suis plus jamais fait avoir par le tictac mortel des dragoeufs.

PS: sinon je suis prête a y retourner : j'ai encore besoin d'une meteria bleu pour une épée et d'une blanche pour un essai de forgemagie.
Revenir en haut Aller en bas
ecoloufe
Bourreau / Trésorière / Salope
avatar

Nombre de messages : 441
Age : 33
Localisation : perdu dans ses comptes (çay tray mal)
Classe : sadi/sacri/iop/xel
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: Le dragoeuf était en noir...   Jeu 21 Sep 2006 - 19:19

merde Ifhan.... *s'essuie les yeux* c'est de la rage, de la bravoure, de l'amitié , des larmes.... c'est magnifique.
Je plussoie Dame Youffie pour te nommer Barde de Sa Majesté Moyocoya

P.S. (comme dis trash, dommage que ce soit le combat ou on s'est fait exploser par les crottes de nez)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifhan
Crâ-chat
avatar

Nombre de messages : 371
Age : 40
Localisation : Blop blop !
Classe : Ecaflip
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Le dragoeuf était en noir...   Jeu 21 Sep 2006 - 19:45

Désolé les filles que ça tombe précisément sur le combat où vous sortez de scène si vite (remarquez au passage que mon propre rôle n'est pas des plus glorieux ! laugh ).
Mais, si l'on examine tout cela de plus près, c'est précisément parce que vous mourrûtes que nous fûmes dans le caca. Parce que sans cela, cette partie de chasse aurait été une promenade de santé.
Voilà qui démontre par l'envers (c'est tordu, d'accord ^^') vos capacités de guerrières ! Very Happy

PS : promis je choisirai mieux la prochaine fois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ecoloufe
Bourreau / Trésorière / Salope
avatar

Nombre de messages : 441
Age : 33
Localisation : perdu dans ses comptes (çay tray mal)
Classe : sadi/sacri/iop/xel
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: Le dragoeuf était en noir...   Jeu 21 Sep 2006 - 19:57

lol tu sais parler aux femmes toi, je me demande si tu a pas fricoté avec mon chéri toi, il m'a sorti des truc trop adorable hier, je suis sure que vous prenez des cours....

_________________
L'abus d'irl nuit gravement a l'xp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mala
Prêtresse
avatar

Nombre de messages : 219
Localisation : aucune idée :/
Classe : eni
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: Le dragoeuf était en noir...   Jeu 21 Sep 2006 - 21:11

Moi je suis contente même si on ne diras pas trop fort que j'était la seulement en chair et non par l'ésprit.

En tout cas bravo c'est trés joliment conter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
superbobob
Oh, et puis merde, hein !
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Le dragoeuf était en noir...   Jeu 21 Sep 2006 - 21:23

Ouaip c'est trop bien raconté comme y disent ! Bravo !
Et on voit là ton talent, tu arrives à faire passer Youffie pour une valeureuse guerrière et Yougan pour un garçon adorable : tu devrais faire de la politique, t'es doué !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le dragoeuf était en noir...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le dragoeuf était en noir...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La douleur qui se tait n'en est que plus funeste.[Luke] FINISH
» Pandawa multi : pano Dragoeuf et hache du guerrier Zoth
» L'Arche du Dragon Noir
» Les dragons du Vol Noir
» Un murmure dans le noir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moyocoya :: Tavernier, une bière! :: Les belles histoires-
Sauter vers: